One Planet Summit


Hier, sur l’initiative du Président de la République, s’est ouvert le One Planet Summit. Deux ans jour pour jour après l’adoption à l’unanimité de l’Accord de Paris. Un accord universel, le premier !

Ce sommet pour promouvoir des initiatives concrètes dans le financement étatique et non-étatique de l’action climatique car économie et écologie sont loin d’être incompatibles.

Ce sommet pour rappeler que nous devons tous, États, acteurs publics comme privés, prendre nos responsabilités et agir pour protéger notre planète, pour lutter contre le réchauffement climatique.

C’est à cause de lui qu’en 2050, 250 millions de personnes seront des « réfugiés climatiques » selon l’ONU, forcés de fuir leur foyer au vu du manque d’eau, de la dégradation des terres agricoles et des températures extrêmes. C’est à cause de lui qu’une espèce sur six est menacée d’extinction. Ce sera à cause de nous si nous ne pouvons pas nous justifier envers les générations futures.

Nous n’avons pas de plan B, agissons vite !

La France a déjà engagé ce tournant vers la décarbonisation, si nécessaire, avec des choix ambitieux, courageux et pragmatiques. Nous nous inscrivons dans le Plan Climat, nous avons voté le projet de loi permettant de laisser les hydrocarbures dans le sol et nous avons compris qu’il fallait nous appuyer, encore quelques temps, sur l’énergie nucléaire pour ne pas revenir aux énergies fossiles et vivre une transition sereine vers les énergies renouvelables.




Source