Retour sur le mercredi 15 novembre 2018 à l’Assemblée nationale


Retour sur mercredi à l’Assemblée nationale…

J’ai débuté la journée par une rencontre avec les acteurs de l’énergie citoyenne tels que Enercoop, Réseau Cler et Énergie partagée pour discuter des problématiques et enjeux liés au développement des énergies renouvelables citoyennes.

J’ai ensuite participé à l’audition de François Brottes, président du directoire de RTE, gestionnaire du réseau de transport d’électricité. J’ai rebondi sur ses propos introductifs sur l’IFER en lien avec l’amendement que je défendais dans la soirée relatif à la perte de recettes conséquente pour une intercommunalité confrontée à la fermeture d’une centrale thermique. Je l’ai également interrogé sur le scénario prévisionnel de RTE « OHM » qui mettait en lumière la difficulté d’atteindre une part de 50% du nucléaire dans la production d’électricité, telle que prévu par la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, à l’horizon 2025.

Au même moment, ma collaboratrice parlementaire à Paris me représentait à la 29ème conférence des CLI sur la sûreté nucléaire à laquelle étaient présents Pierre-Franck Chevet et Olivier Gupta, président et DG de l’ASN, Jean-Claude Delalonde, président de l’ANCCLI, et Marie-Pierre Comets, président du HCTISN.

Puis direction l’hémicycle avec les questions au gouvernement suivies de l’examen des crédits de la mission « relations avec les collectivités territoriales » dans le cadre de la seconde partie du PLF pour 2018. J’ai pu défendre mon amendement visant à compenser la perte de fiscalité économique pour les collectivités territoriales confrontées à une fermeture de centrale thermique. Au regard des garanties avancées par le rapporteur, Christophe Jerretie, et le ministre d’Etat, ministre de l’Interieur, Gérard Collomb, j’ai accepté de retirer mon amendement. Le travail ne fait que commencer…









Source