Retour sur le mercredi 11 octobre 2017 à l’Assemblée nationale


Ce matin, j’étais en commission des affaires économiques pour auditionner Henri Poupart-Lafarge, PDG d’Alstom, sur la fusion des activités ferroviaires 🚆 du groupe avec Siemens. L’objectif est de bâtir un géant européen 🇪🇺 qui rivalisera avec les autres acteurs internationaux comme le chinois CRRC et de dessiner la mobilité de demain (digital, hydrogène, etc.).

J’ai ensuite déjeuné, accompagné d’autres collègues députées, avec des représentants du Commissariat à l’énergie atomique (CEA). Ils nous ont exposé les missions diverses et variées du CEA : nucléaire du futur, développement des énergies renouvelables, recherche fondamentale 🔬 sur la matière ou encore études climatiques. Nous avons échangé sur les réacteurs de 4ème génération, en étude. Loin des débats clivants sur le nucléaire, il s’agit ici d’une discussion scientifique et d’une question de recherche et développement à propos d’une technologie sur laquelle la France est aujourd’hui en pointe.

Après ce repas de travail, direction Rungis pour accompagner le Président de la République, Emmanuel Macron, aux états généraux de l’alimentation et écouter son intervention pour « repenser une nouvelle France agricole ». Le Président a relevé deux priorités ⚠️:
– permettre à nos paysans 👩‍🌾👨‍🌾 de vivre dignement, du juste prix payé notamment en stoppant 🛑 la guerre des prix
– proposer à nos concitoyens une alimentation saine, durable et sûre 🍎🥒🧀.

Suite aux travaux réalisés au sein des ateliers des EGAlim, plusieurs solutions ont été présentées par Emmanuel Macron :
– contrat proposé par les agriculteurs et non plus par les acheteurs avec un inversement de la construction du prix à partir des coûts de production 📊
– engagement 🤝 clair de toutes les parties prenantes
– volonté de regrouper 👥 nos agriculteurs dans des organisations de producteurs professionnalisées
– définition d’indicateurs de marché des coûts de production et de contrats types 📝.

➡️ Une loi sera présentée au premier semestre 2018 avec une promulgation complète à la fin de ce même semestre. A mi-mandat, le Président souhaiterait une évaluation parlementaire de ces mesures.

Il a pour finir affirmé : « Vous pouvez beaucoup compter sur moi parce que j’ai décidé de beaucoup compter sur vous ». Pour ma part, je serai au rendez-vous 🗓🙋🏻‍♂️.

La journée se termine avec, ce soir, un dîner de travail avec les députés La REM du Gard.





Source